Dans les pattes des moutons Agrandir l'image

Dans les pattes des moutons

Quand le soleil quitte l'eau de l'herbe

RP36

Neuf

Auteurs

Collection Hors les drailles
88 p., bande dessinée + film DVD, 17,6x24,5, ép. XX mm, pds XX g
Fév. 2019, isbn 9782376490081, issn 2428-9248

Plus de détails

0,00 €

En savoir plus

La bande dessinée de MAIIVA, "Dans les pattes des moutons", est accompagnée du DVD du film de Natacha Boutkevitch, "Quand le soleil quitte l'eau de l'herbe".

La BD

Plonger dans le quotidien dʼun berger, par delà les clichés. Découvrir une vieille astuce de berger, dérangeante, et insolite. Regarder lʼenvironnement montagnard et pastoral autrement. Interroger le rapport du berger et de lʼHomme à lʼanimal et à la nature. Poser un regard sur la beauté de son approche au monde.

Dans le contexte actuel des débats sur les dérives de lʼagro-industrie de la viande et la condition animale, il nʼest pas simple dʼexercer ce métier… Cette bande dessinée invite à poser un regard différent sur le monde mal connu, souvent mal aimé, de lʼélevage : sous lʼangle de « lʼhumanité » plutôt que celui de la mauvaise condition animale.

Le film

Le film invite à suivre le biais, la draille, le mouvement qui vient nous dire la relation fine et étroite entre les animaux, les éleveurs et le territoire. Il nous immerge dans une expérience organique et sensorielle, parfois onirique, où l’animal donne le tempo. Et quand l’être humain apparaît, c’est pris par sa passion du vivant, dans le rythme des brebis et agneaux, chiens de conduite et de protection, chevaux. 
Des Alpes au Sud de la France, nous suivons le quotidien des animaux, de la naissance à la mort, dans les temps de transhumance, d'estive et d'hivernage. Pierre, Henri, Isabelle, Bernard, Matthias et Aline, ces éleveurs-bergers sont traversés par une expérience commune, celle de la domestication. Ils ajustent leurs pas à celui des animaux rassemblés en troupeau et nous font éprouver cette intelligence modelée par la relation au vivant où la séparation entre l’animal et le non-animal n’a plus cours.