Masayestewa, un fermier hopi

H15

Neuf

Dernière pièce d'une tétralogie sur les Natifs du Sud-Ouest de l’Amérique septentrionale…

Premières pages

Préface Jo Pacini, couverture et illustrations Pierre Cayol
152 p., 16,5x24, avec rabats, ép. 11 mm, pds 315 g
Juin 2018, isbn 9782376490050

Plus de détails

18,00 €

En savoir plus

Le climat aride a toujours été une contrainte forte en Arizona. Enclavé dans le territoire navajo, le peuple hopi a su adapter la culture du maïs – sa nourriture de base – pour survivre. De cette exigence pédoclimatique est née toute la philosophie hopi.

À travers le quotidien de Masayestewa, ses paroles de sagesse et les expériences que Marie et Pierre Cayol partagent à ses côtés au cours des séjours nombreux depuis 1981, Marie nous guide dans l’univers hopi qui forme un monde à part et perdure depuis plus de mille ans. Le travail d’agriculteur de Masayestewa, réglé sur le cycle des saisons, est inséparable de sa fonction de chef spirituel qui organise des rituels au cours desquels interviennent les Katsinas – danseurs masqués représentant les esprits de la nature – pour demander la pluie.

Ce livre témoigne de l’attachement des Hopis à vivre, se perpétuer et prospérer à l’endroit où ils se trouvent dans une relation forte,  intime, pure, brute, à leur environnement, et dans le respect des traditions et des autres cultures. Il clôt une tétralogie concernant les quatre populations les plus connues des Natifs du sud-ouest de l’Amérique septentrionale :

Apaches – Le Peuple de la Femme peinte en Blanc est paru en 2006 aux Éditions le Rocher (coll. Nuage rouge)

Navajo Mountain – La Tête de la Terre-mère – Naatsis’ààn est publié en 2010 chez Cardère éditeur

Chez les Pueblos du Nouveau-Mexique est sorti en 2015, chez OD Éditions (coll. Indiens de tous pays).