Pastoralisme au Nord et au Sud

débats et prospectives

RP04

Neuf

Quatrièmes Rencontres internationales et Festival du Film Pastoralisme et Grands Espaces 2000…

Plus de détails

En savoir plus

Dans vingt, trente ou cinquante ans, dans un siècle, qu’en sera-t-il du pastoralisme ? Alors que ce système d’élevage nous vient de la nuit des temps, alors que les civilisations humaines, héritières des grandes religions monothéistes y ont puisé des images fortes (le bon pasteur, le troupeau égaré...), le pastoralisme n’a jamais été aussi menacé par les effets d’une modernisation qui n’a souvent su que réglementer,
sécuriser, urbaniser ; toutes choses contraires aux logiques des éleveurs nomades, alpagistes, pasteurs, transhumants d’ici et d’ailleurs.
Au Nord et au Sud, les choses sont différentes, les problèmes surtout ; d’un côté la biodiversité, de l’autre la survie. Mais le pastoralisme ignore par certains aspects les frontières géographiques et culturelles ; c’est à la fois un terrain d’entente, des objectifs similaires, et une vocation ancestrale de communication entre les peuples. C’est peut-être aujourd’hui une opportunité d’échanger des réflexions sur le développement durable mondial.