L'économie agropastorale revisitée

RP38

Neuf

collectif

Entre productions réelles et services rendus à la collectivité, à quel niveau économique se situent les systèmes agropastoraux ?

Extraits

Collection Séminaires AFP
136 p., illustré NB, 21x26, ép. 8 mm, pds 450 g
Septembre 2019, isbn 9782376490128

Plus de détails

20,00 €

En savoir plus

Depuis les années 1950, l’évolution des techniques, des prix, des marchés, des politiques agricoles, contribuent à un accroissement rapide de la productivité physique du travail. Une forte diminution du nombre d’emplois agricoles, la spécialisation, l’agrandissement des exploitations et des troupeaux, ont contribué à renforcer la sous-utilisation des espaces de parcours (pelouses, landes, garrigues, bois...) et contribué à la fermeture des paysages.
Toutefois, des pratiques agropastorales économes permettent d’accroître la création de valeur ajoutée tout en contribuant à l’entretien des écosystèmes. Un bénéfice renforcé lorsque ces pratiques sont combinées avec une valorisation plus poussée des produits : signes officiels de qualité, transformation et commercialisation en circuits courts.
Ce séminaire annuel 2018 de l’Association française de Pastoralisme explore le fonctionnement de ces systèmes agropastoraux en termes de résultats économiques et d’utilisation des milieux. Quelles sont les capacités de ces systèmes en termes de création de richesses et d’emplois, de dépendance aux soutiens publics, de robustesse face aux aléas (climatique, prix…) ? Quel est leur impact sur les écosystèmes et le paysage ? Quelles seraient alors les conditions à réunir pour favoriser leur développement (politique agricole, marchés, etc.) ?

La presse en parle