L'eau des troupeaux en alpages et sur parcours

RP24

Neuf

Préoccupation majeure de notre temps, la ressource en eau est cruciale pour l'abreuvement des troupeaux...

Premières pages

Un ouvrage collectif dirigé par Jacques Lepart (CNRS/CEFE)
Brochure de 104 pages au format 200x260 imprimé en noir sur couché demi-mat 100g, ép. 5 mm, pds 310 g
Octobre 2015 - ISBN 9782914053884

Plus de détails

20,00 €

En savoir plus

La ressource en eau est une préoccupation majeure de notre temps. Souci quotidien des éleveurs et bergers pour l’abreuvement de leurs troupeaux en alpages et sur parcours, elle l’est aussi pour ses gestionnaires confrontés aux exigences de son partage avec nombre d’autres usages, écologiques, industriels, urbains, domestiques, etc.
L’ouvrage donne une vision élargie de la manière dont est aujourd’hui abordée la question de l’eau à des échelles qui dépassent largement le cadre de nos territoires pastoraux, celles des hydrosystèmes.
C’est l’occasion, dans un premier chapitre, de mieux saisir les problématiques traitées en ce domaine par le monde de la recherche, avec les méthodes et les outils qu’il développe.
À l’échelle des systèmes pastoraux, s’éclaire dans un second chapitre l’importance et le rôle de la ressource en eau pour la conduite des troupeaux. On rappelle ici les fondamentaux zootechniques concernant les besoins des animaux, et l’on souligne les fonctions des aménagements pastoraux d’abreuvement dans une utilisation équilibrée des unités pastorales.
Une dernière partie dresse les grandes lignes d’une gestion concertée de la ressource en eau qui dépasse les seules préoccupations pastorales.
De vastes champs de questionnements s’ouvrent inévitablement dès que l’on aborde l’enjeu de l’eau pour les parcours et les alpages. Pour cette édition 2014, placée sous la direction scientifique de Jacques Lepart (CEFE-CNRS), l’Association Française de Pastoralisme a souhaité en explorer plusieurs facettes permettant à la fois d’apporter des clefs de compréhension sur le sujet, et d’esquisser les perspectives de leur approche dans un contexte d’aléas climatiques qui tendent à s’accentuer.