Le poulpe et la pulpe

L48

Neuf

Des cavales et des transes, j’ai gardé l’authentique insolence de la pulpe…

Premières pages

Livre de 60 pages au format 140x210 imprimé en noir sur bouffant ivoire 80 g, illustrations originales de Jean-Louis Millet, ép. 6 mm, pds 85 g
Septembre 2011 - isbn 9782914053600

Plus de détails

10,00 €

En savoir plus

J’ai mordu, bafouillé comme d’autres se lovent et jouissent. J’ai camouflé ma soif dans une cargaison de vertige. Trouvé dans le caniveau, une pépite lustrale.
Sur les crêtes frontalières, j’ai fait récolte de courbes sereines. Amulettes fertiles. Clarté rayonnante. Trouvé le noyau de la féminité caché dans les arbres.
Des cavales et des transes, j’ai gardé l’authentique insolence de la pulpe. Ce tremblement des nuques, embuscade hypnotique. Méandre où se coule la joie inconditionnelle.
Dans ma soif, j’ai la vision d’un oiseau ensorceleur posé sur la branche haute d’un cèdre.