Pastoralisme et espaces naturels protégés Agrandir l'image

Pastoralisme et espaces naturels protégés

RP01

Neuf

Troisièmes Rencontres internationales et Festival du Film Pastoralisme et Grands Espaces 1997…

Plus de détails

En savoir plus

De par le monde et ses cinq continents, d’immenses territoires ont pour seule vocation le pâturage extensif des animaux domestiques : c’est le pastoralisme. Sur ces espaces, vides d’hommes, à l’exception des pasteurs, des milieux remarquables sont préservés des nuisances et des pollutions du monde moderne ; ce sont les espaces naturels protégés (parcs, réserves, etc.). Des espaces naturels, à la fois artificiels et culturels… Des espaces que l’on veut protéger de qui ? de quoi ? et pourquoi ? Quelle est la place de l’homme et de ses activités dans ces milieux ? Quelle est la place de la faune sauvage dans les espaces protégés ? Et celle des prédateurs ? Derrière ces interrogations, il y a le multi-usage d’un espace. Entre pasteurs, alpagistes ou transhumants, et gestionnaires des espaces naturels protégés, des incompréhensions, des ressentiments, parfois des conflits se font jour. Dans cette situation nouvelle, il faut dépassionner les débats pour établir de nouvelles relations pacifiées entre pasteurs et protecteurs.